Vie spirituelle

Que viennent les étoiles
Images
Feuilleter

Que viennent les étoiles

Sous-titre

:
Regards et attentes… avec Benoît Lacroix
Simone Saumur-Lambert et Pierrot Lambert

Description

Le père Benoît Lacroix, qui dans La mer récompense le fleuve retraçait près d’un siècle de présence au cœur de la société québécoise, se livre à une nouvelle conversation, avec les deux mêmes interlocuteurs, Simone Saumur-Lambert et Pierrot Lambert.

Le propos est différent. L’échange se déploie à la faveur d’un arrêt sur images (la brunante, les visiteurs du soir, l’apparition des étoiles, les lueurs d’infini) pour décliner les expériences et la philosophie d’un âge avancé, mais aussi les observations d’un homme plus que jamais en dialogue avec de multiples auditoires de tout le Québec.

Le père Lacroix revient sur quelques-uns des personnages qu’il a connus, puis la conversation esquisse une vision spirituelle (lueurs d’infini) où l’essence du christianisme rejoint la contemplation d’un astrophysicien bouddhiste et trouve même à s’exprimer dans une prière islamique.

Par ailleurs, l’ensemble des éditoriaux publiés par le père Lacroix dans Le Devoir entre 1987 et 2010 est reproduit intégralement à la fin de cet échange.

Docteur en sciences médiévales, historien, théologien, officier de l’Ordre du Canada et grand officier de l’Ordre national du Québec, fondateur du Centre d’études des religions populaires, conférencier émérite, Benoît Lacroix fait partie de l’Ordre des Dominicains.

Simone Saumur-Lambert a longtemps travaillé dans l’enseignement secondaire à Ottawa. Elle a également été responsable de refuges pour les victimes de violence familiale. Pour sa part, en marge d’une carrière de traducteur dans la fonction publique canadienne, Pierrot Lambert a assumé divers engagements ­sociaux. Il est animateur à l’Institut Thomas More de Montréal. Par ailleurs, ils ont remporté en 2007 le prix Communications et Société pour leur ouvrage Vivre avec des sans-abri. Les itinérants de l’Outaouais et Jean-Louis Morin (Ottawa, Vermillon, 2005).

Propriétés

Information de base

Nombre de pages:
288
Paru le:
2012
Éditeur:
FIDES

Édition imprimée

Prix:
Prix edition imprimée 26,95 $ CAD
ISBN:
9782762130959

Édition numérique

Prix:
Prix edition numérique 18,99 $ CAD
ISBN ePub:
9782762133875
ISBN PDF:
9782762133004
Pour commander
Le père Benoît Lacroix, qui dans La mer récompense le fleuve retraçait près d’un siècle de présence au cœur de la société québécoise, se livre à une nouvelle conversation, avec les deux mêmes interlocuteurs, Simone Saumur-Lambert et Pierrot Lambert.

Le propos est différent. L’échange se déploie à la faveur d’un arrêt sur images (la brunante, les visiteurs du soir, l’apparition des étoiles, les lueurs d’infini) pour décliner les expériences et la philosophie d’un âge avancé, mais aussi les observations d’un homme plus que jamais en dialogue avec de multiples auditoires de tout le Québec.

Le père Lacroix revient sur quelques-uns des personnages qu’il a connus, puis la conversation esquisse une vision spirituelle (lueurs d’infini) où l’essence du christianisme rejoint la contemplation d’un astrophysicien bouddhiste et trouve même à s’exprimer dans une prière islamique.

Par ailleurs, l’ensemble des éditoriaux publiés par le père Lacroix dans Le Devoir entre 1987 et 2010 est reproduit intégralement à la fin de cet échange.

Docteur en sciences médiévales, historien, théologien, officier de l’Ordre du Canada et grand officier de l’Ordre national du Québec, fondateur du Centre d’études des religions populaires, conférencier émérite, Benoît Lacroix fait partie de l’Ordre des Dominicains.

Simone Saumur-Lambert a longtemps travaillé dans l’enseignement secondaire à Ottawa. Elle a également été responsable de refuges pour les victimes de violence familiale. Pour sa part, en marge d’une carrière de traducteur dans la fonction publique canadienne, Pierrot Lambert a assumé divers engagements ­sociaux. Il est animateur à l’Institut Thomas More de Montréal. Par ailleurs, ils ont remporté en 2007 le prix Communications et Société pour leur ouvrage Vivre avec des sans-abri. Les itinérants de l’Outaouais et Jean-Louis Morin (Ottawa, Vermillon, 2005).