Théologie



Si l'église, c'est nous…
Images
Feuilleter

Si l'église, c'est nous…

Sous-titre

:
Défis d'une évangélisation «nouvelle» et «autre»
Denis Paquin

Description

Il faut se rendre à l'évidence. L'évangélisation qu'on disait «nouvelle» n'a pas porté les fruits escomptés. Que s'est-il passé? N'aurait-on pas perdu de vue que l'Église, depuis Vatican II, est d'abord et avant tout le «Peuple de Dieu» rassemblé dans la communion? L'ouvrage Si l'Église, s'est nous… entend affirmer qu'en dépit de toutes les oppositions et contradictions rencontrées depuis, l'Église demeure toujorus et plus que jamais une communauté d'hommes et de femmes solidaires dans la foi en sa mission d'évangélisation et disposant de la liberté évangélique de pouvoir rêver, vivre et aimer cette institution autrement. Ici, comme ailleurs dans le monde, des chrétiens et des chrétiennes prennent la parole pour appeler à un véritable renouveau de l'évanélisation. Denis Paquin nous invite à les écouter. Dans un monde plus que jamais marqué par le pluralisme des cultures et des religions alors que les frontières économiques et politiques s'estompent, c'est toute la problématique de la réinterprétation de la foi et de la gouvernance qui s'impose à l'Église tout entière. Étant donné le déclin du catholicisme et l'état de crise spirituelle profonde qui l'a accompagné, l'Église du Québec doit répondre à l'obligation d'évangéliser «autrement». Membre de la communauté des Oblats de Marie-Immaculée, dont il a été supérieur provincial, Denis Paquin travaille aujourd'hui au Centre Victor-Lelièvre de Québec. C'est un observateur de premier plan de la réalité ecclésiale.

Propriétés

Information de base

Nombre de pages:
330
Paru le:
2011
Collection:
Héritage et projet, no
Éditeur:
FIDES

Édition imprimée

Prix:
Prix edition imprimée 39,95 $ CAD
ISBN:
9782762130713
Pour commander
Il faut se rendre à l'évidence. L'évangélisation qu'on disait «nouvelle» n'a pas porté les fruits escomptés. Que s'est-il passé? N'aurait-on pas perdu de vue que l'Église, depuis Vatican II, est d'abord et avant tout le «Peuple de Dieu» rassemblé dans la communion?