Théologie



Mondialisation, violence et religion
Images
Feuilleter

Mondialisation, violence et religion

Pierre Noël

Description

Les phénomènes contemporains de violence questionnent profondément le christianisme dans la mesure où, à l'instar d'autres grandes traditions religieuses, ce dernier se présente comme une religion de paix alors qu'il n'est pas exempt de violence dans sa propre histoire. Les manifestations contemporaines les plus spectaculaires de la violence dévoilent d'ailleurs elles-mêmes souvent une facette religieuse, soit qu'elles affirment leur légitimité par un discours religieux, soit qu'elles instrumentalisent des convictions religieuses pour en faire des arguments mobilisateurs. Quelle parole théologique peut-on tenir face aux déploiements contemporains de la violence?

Les contributions de ce volume sont variées, comme leurs points de vue. Mais toutes ont le souci d'une réflexion théologique sur les question soulevées, que ce soit en regard de la planète, de la politique, de l'action religieuse, du terrorisme et d'un Dieu qui sauve ou ne sauve pas, en regard des femmes, du pluralisme, du Dieu des victimes, d'une eschatologie de la paix, de la nécessité de réinterpréter les mythes fondateurs du christianisme, particulièrement celui de la croix, de la violence dans la Bible, du dialogue islamo-chrétien et de l'éthique.

Avec des textes de Richard Arnaud, Michel Beaudin, Pamela Chrabieh, Guy Côté, Monique Dumais, Anne Fortin, Jean-Marc Gauthier, Robert Mager, Claude Michaud, Jean-Guy Nadeau, Louis Perron, Jacques Racine, Sheila R. Redmont, Louis Vaillancourt.

Propriétés

Information de base

Nombre de pages:
256
Paru le:
2009
Collection:
Héritage et projet , n° 74
Éditeur:
FIDES

Édition imprimée

Prix:
Prix edition imprimée 29,95 $ CAD
ISBN:
9782762128628
Pour commander
Les phénomènes contemporains de violence questionnent profondément le christianisme dans la mesure où, à l'instar d'autres grandes traditions religieuses, ce dernier se présente comme une religion de paix alors qu'il n'est pas exempt de violence dans sa propre histoire.