Ouvrages de référence


Atlas littéraire du Québec Nouveauté
Images
Feuilleter

Atlas littéraire du Québec

Pierre Hébert, Bernard Andrès et Alex Gagnon

Description


Consulter un extrait ici!

À quoi ressemblent les conditions de vie des écrivains au XIXe siècle? Comment évoluent, dans l’histoire littéraire québécoise, les représentations de la ville, du cheval, de l’Américain ou des rébellions de 1837 et 1838? Comment se transforment les pratiques littéraires au féminin, des épistolières de la Nouvelle-France à Nelly Arcan ? Que dire des nouvelles tendances du XXIe siècle chez les éditeurs, les poètes, les romanciers? Quels sont les auteurs et oeuvres à connaître?

Ouvrage unique en son genre, instructif et agréable à lire, rédigé par les meilleurs spécialistes, cet Atlas littéraire du Québec permet de découvrir ou d’approfondir d’innombrables facettes des lettres québécoises. On pourra donc, à son gré, circuler dans la littérature québécoise en parcourant son histoire et ses multiples territoires de la Nouvelle-France à
nos jours, de l’apparition de l’imprimerie à l’ère numérique, du théâtre à la presse, de l’humour à l’utopie, de la littérature autochtone à la littérature gaie.

Les auteurs
Pierre Hébert est professeur émérite à l’Université de Sherbrooke et membre de la Société royale du Canada. Il a publié, seul ou en collaboration, des ouvrages sur Lionel Groulx, Jacques Poulin, la Gazette littéraire de Fleury Mesplet, de même que l’édition de la correspondance entre Louis Dantin et Alfred DesRochers; il est aussi auteur ou coauteur de cinq ouvrages sur la censure, dont le Dictionnaire de la censure au Québec: littérature et cinéma (Fides, 2006).

Bernard Andrès est professeur émérite à l’Université du Québec à Montréal et membre de la Société royale du Canada. Il a publié des fictions, du théâtre et des essais. On lui doit notamment L’énigme de Sales Laterrière (2000, Québec Amérique, Prix Marcel-Couture) et, aux Presses de l’Université Laval, Histoires littéraires des Canadiens au XVIIIe siècle (2012, Prix Gabrielle-Roy) et L’humour des soldats canadiens-français de la Grande guerre (2018, Prix du Livre d’humour de résistance).

Alex Gagnon est présentement chercheur postdoctoral Banting à l’Université Laval. Il a publié en 2016 aux Presses de l’Université de Montréal La communauté du dehors: imaginaire social et crimes célèbres au Québec (XIXe- XXe siècle), qui a mérité plusieurs prix, dont le prix Gabielle-Roy, le prix JeanÉthier-Blais et le Prix du Canada en sciences humaines et sociales; il a aussi signé un recueil d’essais intitulé Nouvelles obscurités: lectures du contemporain (2017, Del Busso)

Propriétés

Information de base

Nombre de pages:
500
Paru le:
2020 / 08 / 31
Éditeur:
Fides

Édition imprimée

Prix:
Prix edition imprimée 59,95 $ CAD
ISBN:
9782762141245
Pour commander
À quoi ressemblent les conditions de vie des écrivains au XIXe siècle? Comment évoluent, dans l’histoire littéraire québécoise, les représentations de la ville, du cheval, de l’Américain ou des rébellions de 1837 et 1838? Comment se transforment les pratiques littéraires au féminin, des épistolières de la Nouvelle-France à Nelly Arcan ? Que dire des nouvelles tendances du XXIe siècle chez les éditeurs, les poètes, les romanciers? Quels sont les auteurs et oeuvres à connaître?

Ouvrage unique en son genre, instructif et agréable à lire, rédigé par les meilleurs spécialistes, cet Atlas littéraire du Québec permet de découvrir ou d’approfondir d’innombrables facettes des lettres québécoises. On pourra donc, à son gré, circuler dans la littérature québécoise en parcourant son histoire et ses multiples territoires de la Nouvelle-France à
nos jours, de l’apparition de l’imprimerie à l’ère numérique, du théâtre à la presse, de l’humour à l’utopie, de la littérature autochtone à la littérature gaie.

Les auteurs
Pierre Hébert est professeur émérite à l’Université de Sherbrooke et membre de la Société royale du Canada. Il a publié, seul ou en collaboration, des ouvrages sur Lionel Groulx, Jacques Poulin, la Gazette littéraire de Fleury Mesplet, de même que l’édition de la correspondance entre Louis Dantin et Alfred DesRochers; il est aussi auteur ou coauteur de cinq ouvrages sur la censure, dont le Dictionnaire de la censure au Québec: littérature et cinéma (Fides, 2006).

Bernard Andrès est professeur émérite à l’Université du Québec à Montréal et membre de la Société royale du Canada. Il a publié des fictions, du théâtre et des essais. On lui doit notamment L’énigme de Sales Laterrière (2000, Québec Amérique, Prix Marcel-Couture) et, aux Presses de l’Université Laval, Histoires littéraires des Canadiens au XVIIIe siècle (2012, Prix Gabrielle-Roy) et L’humour des soldats canadiens-français de la Grande guerre (2018, Prix du Livre d’humour de résistance).

Alex Gagnon est présentement chercheur postdoctoral Banting à l’Université Laval. Il a publié en 2016 aux Presses de l’Université de Montréal La communauté du dehors: imaginaire social et crimes célèbres au Québec (XIXe- XXe siècle), qui a mérité plusieurs prix, dont le prix Gabielle-Roy, le prix JeanÉthier-Blais et le Prix du Canada en sciences humaines et sociales; il a aussi signé un recueil d’essais intitulé Nouvelles obscurités: lectures du contemporain (2017, Del Busso)