Littérature

Les grandes noirceurs Nouveauté
Images
Feuilleter

Les grandes noirceurs

Bernard Dionne

Description

1942: en pleine crise de la conscription, Esther et David, deux jeunes Juifs montréalais, s’enrôlent dans le mystérieux Special Operations Executive (SOE) pour aider la Résistance en France. Leurs destins croiseront ceux de Klaus Barbie, le «boucher de Lyon», de Noor Inayat Khan, princesse et opératrice radio pourchassée par la Gestapo, et de Guy d’Artois, officier du Royal 22e régiment parachuté dans le maquis. De son côté, Mathilde vit la guerre de l’intérieur, comme infirmière au Jewish Hospital, pendant que les nazis appliquent la «solution finale» en Europe.

À la fin de la guerre, le Waffen SS français Jacques Dugé de Bernonville se réfugie à Montréal. Condamné à mort en France pour crimes de guerre, le milicien est accueilli avec chaleur par plusieurs et traqué sans relâche par d’autres.

Montréal, Londres, Paris, Lyon, Dachau, Saint-Pacôme de Kamouraska: le théâtre des grandes noirceurs qui s’abattent sur le monde est vaste et complexe. Si la haine et la mort sont parfois au rendez-vous, le courage et la résistance surgissent là où on s’y attend le moins.

L'auteur
Né à Montréal en 1951, Bernard Dionne détient un doctorat en histoire de l’Université du Québec à Montréal. Il a enseigné l’histoire aux collèges de Saint-Jérôme et Lionel-Groulx, ainsi qu’à l’UQAM et à l’Université de Montréal. Auteur de nombreux ouvrages ­d’histoire et de pédagogie, il a offert son premier roman, Et l’avenir était radieux, en 2017.

Propriétés

Information de base

Nombre de pages:
248
Paru le:
2019 / 04 / 03
Éditeur:
Fides

Édition imprimée

Prix:
Prix edition imprimée 26,95 $ CAD
ISBN:
9782762142822

Édition numérique

Prix:
Prix edition numérique 18,99 $ CAD
ISBN ePub:
9782762142969
ISBN PDF:
9782762142839
Pour commander
1942: en pleine crise de la conscription, Esther et David, deux jeunes Juifs montréalais, s’enrôlent dans le mystérieux Special Operations Executive (SOE) pour aider la Résistance en France. Leurs destins croiseront ceux de Klaus Barbie, le «boucher de Lyon», de Noor Inayat Khan, princesse et opératrice radio pourchassée par la Gestapo, et de Guy d’Artois, officier du Royal 22e régiment parachuté dans le maquis. De son côté, Mathilde vit la guerre de l’intérieur, comme infirmière au Jewish Hospital, pendant que les nazis appliquent la «solution finale» en Europe.

À la fin de la guerre, le Waffen SS français Jacques Dugé de Bernonville se réfugie à Montréal. Condamné à mort en France pour crimes de guerre, le milicien est accueilli avec chaleur par plusieurs et traqué sans relâche par d’autres.

Montréal, Londres, Paris, Lyon, Dachau, Saint-Pacôme de Kamouraska: le théâtre des grandes noirceurs qui s’abattent sur le monde est vaste et complexe. Si la haine et la mort sont parfois au rendez-vous, le courage et la résistance surgissent là où on s’y attend le moins.

L'auteur
Né à Montréal en 1951, Bernard Dionne détient un doctorat en histoire de l’Université du Québec à Montréal. Il a enseigné l’histoire aux collèges de Saint-Jérôme et Lionel-Groulx, ainsi qu’à l’UQAM et à l’Université de Montréal. Auteur de nombreux ouvrages ­d’histoire et de pédagogie, il a offert son premier roman, Et l’avenir était radieux, en 2017.