Romans, récits, nouvelles


Les enfances de Fanny Nouveauté
Images
Feuilleter

Les enfances de Fanny

Louis Dantin

Description

Le roman Les enfances de Fanny représente un cas unique dans les lettres québécoises: un roman «américain», écrit en français, par un Canadien français volontairement exilé à Boston, et qui traite de la vie des Noirs. Cette œuvre de Louis Dantin (pseudonyme d’Eugène Seers) intéresse pour plusieurs raisons. L’auteur a vécu une liaison amoureuse avec une Noire, Fannie, durant deux années, jusqu’à la mort de celle-ci; en outre, il a entretenu des liens étroits avec la communauté noire à Boston. L’auteur nous donne à lire de saisissantes «Scènes de la vie des Noirs aux États-Unis», comme l’indiquait un sous-titre envisagé, en y amalgamant son histoire personnelle. Craignant toutefois le scandale occasionné par ce sujet, Dantin a refusé que ce roman fût publié de son vivant; la présente réédition reprend l’édition originale parue en 1951, précédée ici d’une substantielle préface donnant un  nouvel éclairage sur les sources, le contenu et l’accueil qui a été réservé à cette œuvre dont, selon le mot d’un critique de l’époque, «la fraternité humaine est comme le leitmotiv». 

Propriétés

Information de base

Nombre de pages:
216
Paru le:
2017 / 03 / 13
Collection:
Biblio Fides
Éditeur:
Fides

Édition imprimée

Prix:
Prix edition imprimée 13,95 $ CAD
ISBN:
9782762140477
Pour commander
Le roman Les enfances de Fanny représente un cas unique dans les lettres québécoises: un roman «américain», écrit en français, par un Canadien français volontairement exilé à Boston, et qui traite de la vie des Noirs. Cette œuvre de Louis Dantin (pseudonyme d’Eugène Seers) intéresse pour plusieurs raisons. L’auteur a vécu une liaison amoureuse avec une Noire, Fannie, durant deux années, jusqu’à la mort de celle-ci; en outre, il a entretenu des liens étroits avec la communauté noire à Boston. L’auteur nous donne à lire de saisissantes «Scènes de la vie des Noirs aux États-Unis», comme l’indiquait un sous-titre envisagé, en y amalgamant son histoire personnelle. Craignant toutefois le scandale occasionné par ce sujet, Dantin a refusé que ce roman fût publié de son vivant; la présente réédition reprend l’édition originale parue en 1951, précédée ici d’une substantielle préface donnant un nouvel éclairage sur les sources, le contenu et l’accueil qui a été réservé à cette œuvre dont, selon le mot d’un critique de l’époque, «la fraternité humaine est comme le leitmotiv».