Société



Bombardier
Images
Feuilleter

Bombardier

Sous-titre

:
La chute d'un géant

Description

Bombardier avait la possibilité de devenir un géant mondial de l’aviation commerciale en lançant la C Series. Quinze ans plus tard et après avoir accumulé des milliards de dollars de dette, ce joyau de l’industrie aéronautique québécoise doit aujourd’hui renoncer à la quasi-totalité de ses activités. Comment expliquer que cette véritable multinationale qui possédait des installations dans plus de 25 pays n’en exploite aujourd’hui qu’une demi-douzaine en Amérique du Nord, et que ses revenus avoisinant la vingtaine de milliards de dollars américains aient chuté des deux tiers ? Le lancement de la C Series, n’est pas responsable de tous les problèmes de Bombardier. Ses ennuis résultent plutôt de cinq erreurs majeures de gestion et de stratégie. Pour nos gouvernants, cet échec soulève des questions pressantes sur les politiques industrielles futures. Faut-il cesser de subventionner Bombardier ou continuer à soutenir le secteur aérospatial pour préserver des dizaines de milliers d’emplois ? Si oui, quels sont les projets d’avenir à favoriser ? Daniel Bordeleau dresse un constat sévère de la situation de Bombardier, mais il permet aussi de mieux comprendre les enjeux d’une des industries les plus importantes du Québec. Daniel Bordeleau a étudié en science politique à l’UQÀM et à l’université Sciences Po de Paris. Pendant 25 ans, on l’a entendu sur les ondes de la Société Radio-Canada. Comme journaliste spécialisé en économie, il a notamment collaboré, à la radio et à la télévision, aux émissions Les Affaires et la vie, Classe économique et RDI économie. Il a aussi écrit pour le journal Les Affaires et d’autres publications comme Le Devoir et Protégez-vous.

Propriétés

Information de base

Nombre de pages:
200
Paru le:
2021-02-08

Édition imprimée

Prix:
Prix edition imprimée 24,95 $ CAD
ISBN:
9782762144536

Édition numérique

Prix:
Prix edition numérique 17,95 $ CAD
ISBN ePub:
9782762144550
ISBN PDF:
9782762144543
Pour commander
Bombardier avait la possibilité de devenir un géant mondial de l’aviation commerciale en lançant la C Series. Quinze ans plus tard et après avoir accumulé des milliards de dollars de dette, ce joyau de l’industrie aéronautique québécoise doit aujourd’hui renoncer à la quasi-totalité de ses activités. Comment expliquer que cette véritable multinationale qui possédait des installations dans plus de 25 pays n’en exploite aujourd’hui qu’une demi-douzaine en Amérique du Nord, et que ses revenus avoisinant la vingtaine de milliards de dollars américains aient chuté des deux tiers ? Le lancement de la C Series, n’est pas responsable de tous les problèmes de Bombardier. Ses ennuis résultent plutôt de cinq erreurs majeures de gestion et de stratégie. Pour nos gouvernants, cet échec soulève des questions pressantes sur les politiques industrielles futures. Faut-il cesser de subventionner Bombardier ou continuer à soutenir le secteur aérospatial pour préserver des dizaines de milliers d’emplois ? Si oui, quels sont les projets d’avenir à favoriser ? Daniel Bordeleau dresse un constat sévère de la situation de Bombardier, mais il permet aussi de mieux comprendre les enjeux d’une des industries les plus importantes du Québec.