Philosophie

Fragments d'éternité
Images
Feuilleter

Fragments d'éternité

Sous-titre

:
suivi de, Le fond des choses
Pierre Vadeboncoeur

Description

«Si Cézanne voulait mourir en peignant et Vadeboncoeur en écrivant, c’est sans doute que tous deux pressentaient que la meilleure façon de passer de ce monde à un autre, de ne pas être trop dépaysé, c’était de faire le plus souvent et le plus longtemps possible le voyage de l’un à l’autre en peignant et en écrivant. Si Vadeboncoeur et Cézanne sont morts en écrivant et en peignant, c’est sans doute que tout rêve devient réalité si on y croit jusqu’à la fin, et que la mort finalement se distingue à peine de tous ces instants où l’homme aspire et travaille à se loger dans l’être, à passer de la surface à la profondeur.»
Yvon Rivard, extrait de la présentation

L’œuvre de Pierre Vadeboncoeur comprend une vingtaine d’essais, qui proposent autant de réflexions sur la société, l’amour et la littérature (La ligne du risque, 1963; Les deux royaumes, 1978; Trois essais sur l’insignifiance, 1983; L’absence, 1985; Le bonheur excessif, 1992; L’humanité improvisée, 2000; Essais sur la croyance et l’incroyance, 2005) ainsi que sur l’art et l’esthétique (Dix-sept tableaux d’enfant, 1991; Vivement un autre siècle!, 1996; Qui est le chevalier?, 1998), et un récit (Un amour libre, 1970). Un essai sur Rimbaud, Le pas de l’aventurier, a également paru aux Presses de l’Université de Montréal (prix de la revue Études françaises 2003).

Propriétés

Information de base

Nombre de pages:
156
Paru le:
2011
Éditeur:
BELLARMIN

Édition imprimée

Prix:
Prix edition imprimée 19,95 $ CAD
ISBN:
9782923694221
Pour commander
«Si Cézanne voulait mourir en peignant et Vadeboncoeur en écrivant, c’est sans doute que tous deux pressentaient que la meilleure façon de passer de ce monde à un autre, de ne pas être trop dépaysé, c’était de faire le plus souvent et le plus longtemps possible le voyage de l’un à l’autre en peignant et en écrivant.