Langues et littératures

Dans le noir du poème
Images
Feuilleter

Dans le noir du poème

Sous-titre

:
Les aléas de la transcendance
François Hébert

Description

De même que l'oeil ne voit pas la luciole entre deux allumages, de même le noir du poème est une profondeur secrète. Quelque chose nous transcende quand nous lisons des poèmes. Ou plutôt, quand eux-mêmes lisent en nous. Les signes opèrent à la limite du sens et de la référence, dans les zones d'ombre du monde et de l'histoire, dans l'aléatoire. La poésie a charge de lire les signes du temps, lequel est un adversaire redoutable avec la mort comme argument suprême.

Essayiste et poète lui-même, François Hébert nous présente ici, sous un angle résolument personnel et libre, certains poètes dont il a apprécié et étudié l'oeuvre durant la trentaine d'années qu'il a enseigné à l'Université de Montréal, dont Émile Nelligan, Louis Dantin, Saint-Denys Garneau, Paul-Marie Lapointe, Gilles Cyr...

Propriétés

Information de base

Nombre de pages:
216
Paru le:
2007
Collection:
Nouvelles études québécoises
Éditeur:
FIDES

Édition imprimée

Prix:
Prix edition imprimée 24,95 $ CAD
ISBN:
9782762126327
Pour commander
De même que l'oeil ne voit pas la luciole entre deux allumages, de même le noir du poème est une profondeur secrète. Quelque chose nous transcende quand nous lisons des poèmes.