Histoire

Une histoire de la faculté de théologie de l’Université de Sherbrooke
Images
Feuilleter

Une histoire de la faculté de théologie de l’Université de Sherbrooke

Lucien Vachon, Louise Melançon, Jacques Fillion

Description

Fondée au début des années 1960, la Faculté de théologie de l'Université de Sherbrooke entreprit son voyage sous la double juridiction de l'université et de l'Église, à une époque où ces deux institutions étaient aux prises avec de grands bouleversements. Humaniste par ses origines mais déjà englobée dans la mentalité scientifico-technologique, l'université était agitée de courants contraires. Quant à l'Église, elle amorçait avec Vatican II un virage qui, joint à la révolution socioculturelle du Québec, engendrait un désarroi considérable.

Une nouvelle faculté de théologie pourrait-elle se créer une place? Allait-elle durer? On la déclarait volontiers sans avenir. L'éclatement des certitudes et des valeurs mettant en cause l'idée même de théologie, la Faculté de théologie de l'Université de Sherbrooke se ramassa autour d'une idée-force: mettre le cap sur les requêtes de la culture; dégager, dans le bouillonnement de l'époque, des voies pour penser et agir.

Plus que survivre, elle a voulu grandir et s'est même illustrée à l'occasion. Quarante ans plus tard, ce livre raconte son aventure comme un écho aux grandes mutations de la société québécoise.

Fondateur de la Faculté canonique de théologie, Lucien Vachon en fut le doyen pendant 21 ans. Dans le cadre de ses fonctions à la Faculté d'éducation et à la Faculté de génie, il a pu observer de l'extérieur la Faculté de théologie. De 1993 à 1999, il fut président de la «Conférence des institutions catholiques de théologie» (cict/cocti).

Propriétés

Information de base

Nombre de pages:
372
Paru le:
2004
Éditeur:
FIDES

Édition imprimée

Prix:
Prix edition imprimée 29,95 $ CAD
ISBN:
9782762126051
Pour commander
Fondée au début des années 1960, la Faculté de théologie de l'Université de Sherbrooke entreprit son voyage sous la double juridiction de l'université et de l'Église, à une époque où ces deux institutions étaient aux prises avec de grands bouleversements.