Biographie






Jeanne Mance Nouveauté
Images
Feuilleter

Jeanne Mance

Sous-titre

:
De Langres à Montréal, la passion de soigner
Françoise Deroy-Pineau

Description

«Infirmière sans frontières» avant la lettre, Jeanne Mance est née à Langres en 1606. Sa passion de soigner lui fait traverser l’océan pour venir fonder l’Hôtel-Dieu de Montréal en 1645. Ses voyages entre les deux mondes la mènent aussi à naviguer entre les frontières sociales. C’est ainsi qu’elle rencontre à Paris une richissime bailleuse de fonds, Angélique de Bullion; puis à La Rochelle, le promoteur de la Société Notre-Dame de Montréal, Jérôme Le Royer, et le futur gouverneur de la ville, Paul de Chomedey. Elle meurt à l’âge de 67 ans à Montréal, où, trois siècles plus tard, les traces de sa vie bien remplie sont encore visibles.

Françoise Deroy-Pineau a beaucoup fait pour sortir de l’ombre les pionnières de la Nouvelle-France en racontant leur vie avec le style vivant et l’érudition précise qui la caractérisent. La vie d’exception qu’elle nous livre ici est non seulement une ­précieuse œuvre de mémoire, mais aussi le rappel de l’étendue du champ des possibles qui s’ouvrait aux Françaises du XVIIe siècle.
Extrait de la préface de Dominique Deslandres

Canadienne et française, montréalaise et tourangelle, Françoise Deroy-Pineau est journaliste et sociologue, spécialisée en socio-histoire. Ses travaux sur les pionnières de la Nouvelle-France l’ont fait connaître dans la francophonie.

Propriétés

Information de base

Nombre de pages:
144
Reliure:
souple
Paru le:
2016 / 01 / 7
Collection:
Biblio-Fides
Éditeur:
FIDES

Édition imprimée

Prix:
Prix edition imprimée 9,95 $ CAD
ISBN:
9782762139631

Édition numérique

Prix:
Prix edition numérique 6,99 $ CAD
ISBN ePub:
9782762139655
ISBN PDF:
978276139648
Pour commander
«Infirmière sans frontières» avant la lettre, Jeanne Mance est née à Langres en 1606. Sa passion de soigner lui fait traverser l’océan pour venir fonder l’Hôtel-Dieu de Montréal en 1645. Ses voyages entre les deux mondes la mènent aussi à naviguer entre les frontières sociales. C’est ainsi qu’elle rencontre à Paris une richissime bailleuse de fonds, Angélique de Bullion; puis à La Rochelle, le promoteur de la Société Notre-Dame de Montréal, Jérôme Le Royer, et le futur gouverneur de la ville, Paul de Chomedey. Elle meurt à l’âge de 67 ans à Montréal, où, trois siècles plus tard, les traces de sa vie bien remplie sont encore visibles.

Françoise Deroy-Pineau a beaucoup fait pour sortir de l’ombre les pionnières
de la Nouvelle-France en racontant leur vie avec le style vivant et l’érudition précise qui
la caractérisent. La vie d’exception qu’elle nous livre ici est non seulement une ­précieuse
œuvre de mémoire, mais aussi le rappel de l’étendue du champ des possibles qui s’ouvrait
aux Françaises du XVIIe siècle.
Extrait de la préface de Dominique Deslandres

Canadienne et française, montréalaise et tourangelle, Françoise Deroy-Pineau est journaliste et sociologue, spécialisée en socio-histoire. Ses travaux sur les pionnières de la Nouvelle-France l’ont fait connaître dans la francophonie.