Vient de paraître

Crachin

Crachin

Éloïse Simoncelli-Bourque
Interpellée par Charlotte Guillemin, médecin coopérante à Mixco au Guatemala, Élisa Morinelli, journaliste d’investigation, s’envole vers ce pays d’Amérique centrale. Malgré les réticences de ses proches, elle accepte d’enquêter sur Aura del sol, une puissante entreprise d’extraction aurifère dont les activités menacent la vie des populations locales. Aussitôt descendue de l’avion, elle apprend que son associé, demeuré à Montréal, est victime d’un accident. Les policiers du poste 22 soupçonnent une tentative de meurtre.


En l’espace de ces quelques jours d’automne, Élisa Morinelli sera frappée par un crescendo de violentes émotions.

Enchaînant enlèvements et homicides, ce récit en chassé-croisé nous plonge dans un monde où l’appât du gain et la corruption font loi, tout en remémorant les atrocités de la guerre civile guatémaltèque.
La femme au parfum

La femme au parfum

Guy Bonneau
Il est à peine fait mention de cette femme dans les évangiles. On n’a retenu d’elle qu’un geste d’affection à l’endroit d’un dénommé Jésus. Mais sous la plume de Guy Bonneau, elle prend vie et, à travers elle, c’est la société du premier siècle de notre ère qui revit sous nos yeux.

Suzanne, c’est le nom de la femme au parfum. Elle vient d’une riche famille de commerçants d’origine juive. Elle a vécu sa jeunesse dans le luxe et l’opulence. Très jeune, elle a appris l’art du parfumeur. On la rencontre pour la première fois alors qu’elle est en voyage en Grèce. C’est à l’occasion de ce voyage, à Corinthe précisément, qu’elle fait la connaissance de celui qui va devenir son mari, Judas Iscariote.

C’est le point de départ d’une histoire d’amour bouleversante, entre une jeune juive de 15 ans, cultivée, imprégnée de philosophie grecque, et un juif de 22 ans qui étudie la Torah et veut compléter ses études pour devenir docteur de la Loi. Entre les études et le travail, au fil des relations qu’ils nouent, les nouveaux mariés vivent dans la fébrilité grandissante de l’attente du messie promis. Leur rencontre avec Jésus de Nazareth va changer leur vie. Leur histoire se termine par la mort de Judas dans des circonstances tragiques.
Album Anne Hébert

Album Anne Hébert

Bernard Chassé et Nathalie Watteyne
Anne Hébert aurait eu cent ans en 2016. Cet album retrace les grands moments de sa vie et d’une soixantaine d’années consacrées à l’écriture, grâce à des documents textuels et visuels rares ou inédits, de sa naissance, à Sainte-Catherine, à sa mort à Montréal, en 2000. Les paysages de son enfance et de sa jeunesse à Québec et dans la région de Portneuf y fi gurent, tout comme Paris, qu’elle a habité, et Menton, où elle est allée régulièrement se ressourcer, écrire aussi. La correspondance avec ses proches, en particulier avec son frère Pierre, ainsi que ses carnets d’écriture ou des textes qu’elle a écrits sur la langue, sur l’art et sur les paysages québécois, révèlent combien la vie et l’oeuvre sont étroitement liées chez cet être d’exception, qu’on aura le plaisir de revisiter ici, tant dans ses activités publiques que dans son intimité.
Histoire inédite des Patriotes

Histoire inédite des Patriotes

Anne-Marie Sicotte
Un récit à la fois concis et étoffé narre l’odyssée d’une nation patriote rendue souveraine par la création d’un Parlement en 1791, mais placée sous tutelle lors de la mise en vigueur du Canada-Uni, en 1841. Plusieurs épisodes cruciaux, y compris les affrontements armés de Saint-Denis, de Saint-Charles et de Saint-Eustache, sont
dévoilés dans leurs détails tragiques.
Des illustrations d’artistes, tous contemporains de l’époque, composent l’essentiel
du florilège visuel, lequel est enrichi de cartes géographiques, de manuscrits et d’autres documents d’archives. Au terme de la traversée, justice est finalement rendue à un peuple qui a été dépouillé de sa liberté d’expression, qui a dû endurer
sans mot dire la censure et les mises à l’index.
Puis nous n'étions qu'un

Puis nous n'étions qu'un

Fred A. Reed
Choqué par la mort de son jeune frère à la suite de la guerre du Vietnam, Fred Reed se lance dans une série de voyages de découverte pour comprendre. En Iran après la révolution islamique, dans les hauts plateaux de l’Anatolie du mystique Bediuzzaman Said Nursi, à la poursuite d’iconoclastes anciens et modernes en Syrie et au Liban, il s’est graduellement approché de l’Islam pour finalement l’adopter. Dans sa quête, il trouve une fraternité renouvelée à la fois dans les souvenirs et par ses découvertes. Puis nous n’étions qu’un est le récit bouleversant d’un grand frère qui tente de comprendre la maladie mentale puis le suicide de son frère cadet. Un regard plein de compassion posé sur un drame humain pour, malgré tout, essayer de donner un sens à l’existence.

Originaire des États-Unis, Fred A. Reed s’est installé au Québec en1963. Journaliste international et correspondant, il est spécialiste desquestions religieuses et politiques du Moyen-Orient. Il a été reporter au Moyen-Orient et dans les Balkans pour La Presse, CBC Radio-Canada, The Gazette et Le Devoir. Auteur de sept livres et traducteur littéraire d’auteurs québécois comme Thierry Hentsch, MartineDesjardins et Monique Proulx, il a remporté trois fois le Prix duGouverneur général pour ses traductions. Certaines d’entre elles ont été effectuées avec le romancier David Homel. Il a travaillé sur deux documentaires et co-écrit un livre sur l’Iran avec Jean-Daniel Lafond.


À paraître

Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l'intestin

Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l'intestin

Jacqueline Lagacé
En 2011, Jacqueline Lagacé, Ph. D., publie l’ouvrage Comment j’ai vaincu la douleur et l’alimentation chronique par l’alimentation, qui suscite un immense intérêt tant au Canada qu’en Europe. Son blogue est rapidement inondé de témoignages et commentaires soulignant les bienfaits de la diète hypotoxique, pointant aussi les difficultés rencontrées. Infatigable chercheuse, Jacqueline Lagacé s’attelle aussitôt à la tâche, soucieuse d’apporter des réponses précises aux 1001 questions soulevées et de faire état des avancées de la recherche scientifique en ce domaine. L’ouvrage Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin est le fruit de ce travail.

L’auteure y vulgarise les connaissances scientifiques les plus récentes concernant les liens entre les aliments consommés et les maladies inflammatoires chroniques. Elle indique comment et pourquoi les choix alimentaires sont en très grande partie responsables de l’équilibre ou du déséquilibre fonctionnel de l’intestin et, conséquemment, de la santé globale. Elle explicite aussi l’impact de la diète hypotoxique sur les maladies chroniques. Enfin, elle apporte un éclairage précieux sur des sujets controversés, comme la prise de suppléments de calcium, de vitamine D, d’oméga 3, la fiabilité des tests de détection des intolérances alimentaires, etc.

La réussite de la diète hypotoxique passe par une alimentation ciblée et cet ouvrage est l’outil indispensable pour y parvenir.
Une incorrigible passion

Une incorrigible passion

Jo Ann Champagne
Une incorrigible passion ! Celle qui habite les amoureux du livre, de la lecture, de l’écriture, voire même, de la restauration d'ouvrages anciens. Jo Ann Champagne, grande ambassadrice du livre devant l'éternel, s'est entourée de ces passionnés en provenance des deux côtés de l'Atlantique et leur a demandé de prendre la plume afin de partager leur ferveur. Parmi ses invités, un médiéviste, un poète, un astrophysicien, des journalistes, des auteurs connus, une libraire, un spécialiste de l’environnement, un linguiste et lexicographe, une bibliothécaire, un éditeur et deux camelots du magazine L’Itinéraire…

Impossible de résumer en quelques phrases la richesse des textes rassemblés dans cet ouvrage. Il faut le lire, le savourer, pour découvrir que « le livre a d’étranges pouvoirs », notamment celui de transformer la vie…
Crachin

Crachin

Éloïse Simoncelli-Bourque
Interpellée par Charlotte Guillemin, médecin coopérante à Mixco au Guatemala, Élisa Morinelli, journaliste d’investigation, s’envole vers ce pays d’Amérique centrale. Malgré les réticences de ses proches, elle accepte d’enquêter sur Aura del sol, une puissante entreprise d’extraction aurifère dont les activités menacent la vie des populations locales. Aussitôt descendue de l’avion, elle apprend que son associé, demeuré à Montréal, est victime d’un accident. Les policiers du poste 22 soupçonnent une tentative de meurtre.


En l’espace de ces quelques jours d’automne, Élisa Morinelli sera frappée par un crescendo de violentes émotions.

Enchaînant enlèvements et homicides, ce récit en chassé-croisé nous plonge dans un monde où l’appât du gain et la corruption font loi, tout en remémorant les atrocités de la guerre civile guatémaltèque.
La femme au parfum

La femme au parfum

Guy Bonneau
Il est à peine fait mention de cette femme dans les évangiles. On n’a retenu d’elle qu’un geste d’affection à l’endroit d’un dénommé Jésus. Mais sous la plume de Guy Bonneau, elle prend vie et, à travers elle, c’est la société du premier siècle de notre ère qui revit sous nos yeux.

Suzanne, c’est le nom de la femme au parfum. Elle vient d’une riche famille de commerçants d’origine juive. Elle a vécu sa jeunesse dans le luxe et l’opulence. Très jeune, elle a appris l’art du parfumeur. On la rencontre pour la première fois alors qu’elle est en voyage en Grèce. C’est à l’occasion de ce voyage, à Corinthe précisément, qu’elle fait la connaissance de celui qui va devenir son mari, Judas Iscariote.

C’est le point de départ d’une histoire d’amour bouleversante, entre une jeune juive de 15 ans, cultivée, imprégnée de philosophie grecque, et un juif de 22 ans qui étudie la Torah et veut compléter ses études pour devenir docteur de la Loi. Entre les études et le travail, au fil des relations qu’ils nouent, les nouveaux mariés vivent dans la fébrilité grandissante de l’attente du messie promis. Leur rencontre avec Jésus de Nazareth va changer leur vie. Leur histoire se termine par la mort de Judas dans des circonstances tragiques.
Nénuphar

Nénuphar

Maryse Barbance
« Si la nouvelle est affreuse je ne les laisserai pas faire. C’est ce que je me dis. Je ne sais comment décrire la terreur qui me saisit lorsque j’imagine ce qui peut advenir. Elle me pétrifie. L’humain n’est-il pas fait de l’intégrité de son être : âme, corps et voix? »

Au fil d’une écriture sensible, ponctuée d’évocations, Maryse Barbance nous fait pénétrer dans l’univers de Florence vivant dans l’interminable attente de nouvelles sur sa maladie. « Nénuphar. J’appelle la chose ainsi pour pouvoir vivre avec, et en hommage à Vian », écrit celle-ci. Le mal évoluant, les questions se multiplient : Qu’est-ce qu’une femme? Que signifie grandir? Aimer? Comment composer avec demain quand aujourd’hui se fait si fragile?
Pour échapper à ces interrogations lancinantes, Florence emprunte la voie de ses souvenirs. De Paris à Montréal, c’est sa vie qu’elle revoit — ses rêves, ses luttes, ses amitiés. Une vie dont elle a fait une traversée au bout de laquelle la maladie ressemble à un havre ultime !
« Dialoguer au moins autant que lutter, demander des trêves, refaire ses forces, louvoyer si nécessaire », consigne Florence en travaillant à rassembler ces mots « qui aident à vivre, à faire des petits tas, telles des graines en devenir, qui permettent de retenir des pensées quand tout se délite, de se retrouver quand tout s’effondre ».
Le calme succèdera-t-il à la tourmente ?

Actualités



Fides sur Twitter